Bigger

Cherchant le feu derrière chaque note Bigger veut emmener son auditoire avec lui, partager les mots, les émotions intenses injectés dans le huis clos du Castle Studio. La scène c’est le moment de libérer tout ça, de se livrer sans compter.

Avec Les Myosotis, son premier album, Bigger s’est construit un temple, un antre à l’architecture étrange et imposante. On pourrait presque croire à de l’art brut. Quand on y pénètre c’est foisonnant, baroque. Il y a une foule de détails à observer. Il y a de grosses vagues bruyantes, des couloirs à traverser, des montagnes à gravir, des fantômes et des freaks. Il y a de grandes fresques, des statuettes, du Beau, du lugubre. En tout cas quelque chose est bâti, là.

Au départ deux jeunes hommes, l’un Irlandais, Kevin Twomey, l’autre Français, Damien Félix. Le feu et la glace, le premier bouillonnant virevolteur, le deuxième réfléchi bidouilleur. Le trait d’union, vous le voyez venir : une passion dévorante pour LA chanson, LA mélodie, la quête sans fin du songwriting ultime. Les deux éléments se complètent, s’attirent, parfois s’opposent dans un but commun, faire du bel ouvrage, créer de l’émotion.

L’ambition est grande et il faut du temps pour aiguiser ses armes. Il faut aussi des troupes pour donner du corps. De deux ils passent à cinq, Ben Muller aux claviers, Antoine Passard à la batterie, Mike Prenat à la basse. Les premières scènes commencent, le groupe se fait rapidement remarquer, enchaîne les dates et se voit programmé aux Transmusicales de Rennes, aux Eurockéennes de Belfort ou encore au Bataclan.

Pour leur premier album les 5 voient grand et cherchent à élargir leur horizon. Plus que jamais européens les Franco-irlandais ont navigué entre l’Allemagne, l’Angleterre et la France pour enregistrer leur premier album, sous la houlette du réalisateur mancunien Jim Spencer (Johnny Marr, The Charlatans, Liam Gallagher, New Order…). Mis en quarantaine au Castle Studios de Dresde, ils ont ensuite franchi la Manche et rejoint Manchester, en plein Brexit et full lockdown, pour y coucher les voix. C’est dire la détermination du groupe à signer là, contre vents et marées, un album riche et ambitieux.

Le songwriting de BIGGER s’affine, gagne encore en profondeur. Elégant, raffiné, parfois brutal, le son est ample, au service d’une pop alternative classieuse. Soucieux de créer son identité singulière et d’élargir son horizon rock, BIGGER enrichit son univers de sonorités orientales, de percussions latines et emprunte au classique ses cuivres, ses cordes et autre clavecin dans des morceaux épiques, où la gouaille irlandaise fait rage. Cet assemblage de pop gainsbourienne, de culture anglo-saxonne, d’énergie rock, de langage cru et de poésie libre fonctionne à merveille et laisse présager des concerts intenses et fiévreux.

Sur scène l’énergie est là, débridée. Le groupe s’amuse à alterner les moments d’accalmie avec de soudains rugissements sonores. En véritable preacher man Kevin Twomey harangue l’audience, la malmène parfois. Tout le monde chante, les chœurs sont puissants. Cherchant le feu derrière chaque note Bigger veut emmener son auditoire avec lui, partager les mots, les émotions intenses injectés dans le huis clos du Castle Studio. La scène c’est le moment de libérer tout ça, de se livrer sans compter.

DIFFUSION
Stéphanie Hollevoet :
stephanie.hollevoet@sanguine-prod.com
+33 (0)9 74 98 38 09

  • SANGUINE WEBSITE SELECTION

    Various Albums Tracks

    2022

  • DESMOND MYERS

    Selection

    2022

  • BIGGER & THE DAMNED DOZEN

    Selection

    2022

  • DELAURENTIS

    Selection

    2022

  • DEAD CHIC

    Selection

    2022

  • ORANGE BLOSSOM

    Selection

    2022

  • JAMES ELEGANZ

    Selection

    2022

  • NOUVELLE VAGUE

    Selection

    2022

  • In A Manner Of Speaking - Nouvelle Vague

  • Unicas Cloud - DeLaurentis

    Unicas Cloud - DeLaurentis

  • Even with Lies - Bigger - Les Myosotis

  • Chinatown - Desmond Myers

  • Too Far Gone - Dead Chic

  • Loving you by Mistake - James Eleganz

  • Mexico - Orange Blossom

  • Master And Servant - Nouvelle Vague

  • Pegasus - DeLaurentis

  • Good God - Dead Chic

  • Chinatown - Desmond Myers

  • Even with Lies - Bigger - Les Myosotis

  • Vampire Thirst - Bigger - Les Myosotis

  • Unicas Cloud - DeLaurentis

  • Pegasus - DeLaurentis

  • Be a Woman - DeLaurentis

  • Too Far Gone - Dead Chic

  • Ballad of Another Man - Dead Chic

  • Good God - Dead Chic

  • Mexico - Orange Blossom

  • Loving you by Mistake - James Eleganz

  • In A Manner Of Speaking - Nouvelle Vague

  • Master And Servant - Nouvelle Vague

CONCERTS

18 02 22

Le Chanel – Calais
25 02 22 Portail Coucou – Salon de Provence 
10 03 22 Le Bouillon – Orléans 
17 03 22 Le Brise Glace – Annecy 
19 03 22 Rock The Pistes – Morgin (CH)
23 03 22 Le Noumatrouff – Mulhouse  
24 03 22 La Poudrière – Belfort 
26 03 22 La Rodia – Besançon
12 04 22 La Maroquinerie – Paris 
06 05 22 Labadoux Festival – Ingelmunster (BE)
03 06 22 Festival Le Poche Prend l’Air – Bethune 
10 06 22 La Manufacture – St Quentin 
11 06 22 Bockson Festival – Valentigney 
17 06 22 Le Brise Glace – Annecy 
18 06 22 La Maison des Artistes – Chamonix 
25 06 22 Musifrat Festival – Moirans 
08 07 22 Crussol Festival – St Péray 
21 07 22 Les Jeudi de l’Eté – Plouha 
26 08 22 Lalalib – Dijon 
03 09 22 Bavi’Yeah Festival – Bavilliers 
10 09 22 Bike & Sound Festival – Champéry  (CH)
01 10 22 Atypik Festival – Avignon
05 11 22 Les Primeurs de Massy – Massy  
03 12 22 Moulin de Brainans – Brainans  
25 02 23 Presqu’ile Annonay – Annonay 
06 04 23 Zenith de Paris – Paris en première partie de Matmatah
23 09 23 La Sirène – La Rochelle 
21 10 23 Centre Culturel – Nogent le Phaye
22 10 23 Théâtre de Chateaudun – Chateaudun
30 11 23 Zenith de Rouen – Rouen en première partie de Matmatah
01 12 23 Le Forum – Le Mans en première partie de Matmatah
02 12 23 Le Liberté – Rennes en première partie de Matmatah
25 05 24 La Batterie – Guyancourt

VIDÉOS

DISCOGRAPHIE